"L'œil Pinéal"

 

« Quand je sollicite doucement, au cœur même de l'angoisse, une étrange absurdité, un œil s'ouvre au sommet, au milieu de mon crâne. Cet œil qui, pour le contempler dans sa nudité, seul à seul, s'ouvre sur le soleil dans toute sa gloire, n'est pas le fait de ma raison, c'est un cri qui m'échappe. »

 

Georges Bataille

 

 

Tour à tour peintre, sculptrice, dessinatrice et penseur de la féminité (entendu comme intelligence pure de la sensibilité), nikiNeuts est une artiste dont l'univers épouse, avec une grâce rare et confondante, toutes les phases de sa révolte. A la fois difficile, belle et profonde, son œuvre ne nous invite pas seulement à descendre dans les profondeurs de sa vie inconsciente (là où les monstres ne sont pas de simples images, mais de véritables forces vivantes), mais à remonter, aussi, vers les hauteurs d'une vie plus douce, plus facile, plus aimante – d'une vie qui a su triompher de tout ce qui voulait l'empêcher d'exprimer sa force.

 

Collection. Tel est le nom de la toile par laquelle nikiNeuts amorce sa descente. Toile préliminaire, toile principielle, toile « khôra » : c'est à partir d'elle, et à partir d'elle seulement, que toutes ses autres créations prennent un sens qui les dépasse et les transcende. Représentant, sous la forme d'une collection d'images (d'objets), les liens qui unissent une série de portraits à la figure d'un homme en noir – d'un commandeur (dont la seule ambition semble être de vouloir tirer un trait sur toutes les bouches qui seraient tentées de parler contre son autorité), cette œuvre (qui porte bien son nom, puisqu'une collection, à la différence d'une communauté, ne désigne pas une réunion de sujets (parlant), mais un regroupement d'objets (muets)) n'est autre que la cartographie mentale du problème (du complexe, du nœud) que se proposent de résoudre les autres œuvres auxquelles elle a donné naissance.

 

Frédéric-Charles Baitinger - Journaliste, philosophe, critique d'art

>

<

Site réalisé par / tous droits Nikineuts®. Mise à jour 2022.